Projet d'élargissement de la zone d'aide à l'insonorisation

Pour faire suite à notre exposé « VPE, PGS : kézako ? » paru dans notre dernier journal, voici ci-dessous une carte délimitant de manière précise les zones I, II et III du plan de gêne sonore de l’aéroport d’Orly, ce document venant compléter le croquis reproduit à la dernière page du journal.

Détail du plan de gêne sonore : PGS

Comme il est loisible de le constater, le quartier des Bruyères n’est pas inclus dans la zone III du plan de gêne sonore dans sa totalité, ce qui amène certains riverains à se poser la question de savoir si le niveau de bruit ressenti est véritablement le même d’une extrémité à l’autre du quartier.

De façon concrète, il convient de préciser que les zones de ce plan de gêne sonore sont déterminées à l’aide d’un indice « LDEN » qui constitue un indicateur d’évaluation du bruit corrigé en fonction des différents moments de la journée (cet indice prend par exemple en compte la gêne accrue engendrée par les vols de nuit). Les zones du PGS sont ainsi déterminées par l’intermédiaire d’une modélisation ne prenant pas en compte certaines hypothèses de « bruit réel » supérieur.

Afin de mettre fin à « l’injustice » subie par certains riverains exclus du bénéfice de l’aide à l’insonorisation, le Ministère de l’écologie et du développement durable a désigné le quartier des Bruyères « zone pilote » pour l’élargissement de la zone d’aide à l’insonorisation. Après réalisation de mesures de bruit par la Direction générale de l’aviation civile, l’élargissement de la zone III du PGS à l’ensemble du quartier, dans l’hypothèse où elle serait entérinée, permettrait un accroissement du nombre d’habitations éligibles à l’aide à l’insonorisation.

Share Button

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Répondez à la question suivante: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.