Voeu relatif aux droits des riverains de l’aéroport d’Orly

Comme nous l’avions évoqué dans notre dernier journal, le gestionnaire d’infrastructures Aéroports de Paris a annoncé au début de cette année la mise en œuvre d’un important plan d’investissement concernant l’aéroport d’Orly. Ce programme prévoit la réalisation d’importants travaux qui suscitent des inquiétudes légitimes de la part des riverains, qui ne souhaitent pas que le développement de la plateforme, certes créateur d’emplois et générateur d’activité économique, se fasse au détriment de leurs droits.

Impliquées dans la protection des riverains, notamment par le soutien aux collectifs et associations concourant à cet objectif, les collectivités locales mettent la main à la pâte pour défendre les intérêts de leurs administrés. Le conseil municipal de la ville de Boissy St léger, directement touchée par les nuisances, a, à ce titre, voté un vœu relatif aux droits des riverains de l’aéroport d’Orly le 15 février 2013.

Ce vœu a, entre autres, pour objet de demander le lancement d’études pour l’allongement du couvre feu sans décollages, ni atterrissages, de 6 heures à 23 heures. Des mesures afin de revenir au plafond effectif des 200.000 mouvements aériens maximum sur la plateforme d’Orly sont également exigées de la part des pouvoirs publics, la suppression des plafonds d’intervention dans le cadre du dispositif d’aide à l’insonorisation étant également demandée.

Le texte intégral du vœu est disponible dans le compte rendu du conseil municipal du 15 février 2013 de la ville de Boissy St léger, accessible en cliquant sur le lien suivant : lien

Share Button

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Répondez à la question suivante: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.