Aide à l’insonorisation : du mieux, mais…

C’est assurément une bonne nouvelle pour de nombreux riverains souhaitant bénéficier du dispositif d’aide à l’insonorisation : les délais d’obtention de cette aide ont tendance à diminuer de manière sensible, à la faveur notamment de l’augmentation du produit de la TNSA (taxe sur les nuisances sonores aériennes).

Alors que les délais de traitement des dossiers pouvaient jusqu’à récemment atteindre trois ans à compter du dépôt du dossier, ces derniers tendent à se résorber de manière nette, permettant la prise en compte de demandes déjà trop anciennes.

Attention toutefois à ne pas crier victoire trop vite ! Nous pouvons en effet noter que de nombreux riverains, fatigués des délais « à rallonge », ont baissé les bras, cette circonstance ayant fait fondre le nombre total de demandes. Le taux de prise en charge des travaux (fixé à 80%, contre 100% il y a quelques mois) constitue également un frein pour les riverains ne disposant pas de ressources financières suffisantes pour le règlement du « reste à charge ».

Le chemin est donc encore long pour aboutir au financement d’un maximum de travaux. A noter cependant qu’une meilleure articulation du dispositif d’aide à l’insonorisation avec celui relatif à l’isolation thermique est sur les rails, ce qui est incontestablement une avancée.

Nous vous proposons ci-dessous le point de vue du Président d’OYE sur le dispositif existant, et celui de Jean-Pierre Chaffaud, Adjoint au maire de Sucy-en-Brie, chargé des affaires techniques.

Bonne lecture.

Share Button

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Répondez à la question suivante: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.